Clients

Le programme SAMM de PACOMM

SAMM (Suivi Aérien de la Mégafaune Marine) est l'un des volets du programme PACOMM (Programme d'Acquisition de Connaissance sur les Oiseaux et Mammifères Marins) de l'AAMP (Agence des Aires Marines Protégées). Les objectifs de SAMM sont  :

  • de produire un état des lieux de la distribution spatiale et de l'abondance relative des oiseaux et mammifères marins sur les trois façades maritimes métropolitaines
  • d'estimer l'abondance et d'identifier les habitats préférentiels des cétacés et des oiseaux marins en fonction des saisons
  • de recueillir des informations sur les activités humaines en mer.

 

L'échantillonnage suit un protocole standard défini par l'observatoire PELAGIS. C'est le plus important effort d'observation de la mégafaune pélagique dans les eaux françaises métropolitaines. L'analyse des données des campagnes SAMM ont permis d'estimer la densité et l'abondance des oiseaux et mammifères marins, modéliser leur distribution et leurs habitats préférentiels. Ces résultats sont utilisés pour la désignation de sites Natura 2000 au large, identifier la responsabilité des sites Natura 2000 existants et évaluer la cohérence du réseau d'aires marines protégées en France. Plus largement, le programme PACOMM apporte sa contribution dans le cadre de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin (DCSMM).

La société gère les campagnes aériennes pour le Programme d'Acquisition de Connaissances sur les Oiseaux et Mammifères Marins. Ce programme consiste à former et déployer 11 observateurs scientifiques aériens répartis en trois équipes disposant chacune d'un avion. Le survol des trois façades maritimes métropolitaines permet de comptabiliser la mégafaune en suivant le protocole scientifique de l'Université de La Rochelle. Chaque campagne d'observations, une l'été et l'autre l'hiver, dure environs trois mois. Les résultats vont servir notamment à définir les zones Natura 2000 en haute mer.

 

Le programme en quelques chiffres :

Les moyens :

  • 3 avions de type BN2 avec ailes hautes et hublots bulles
  • 3 bases logistiques à Caen (14) puis Morlaix (29), Rochefort (17) et Marignane (13)
  • 5 pilotes et 15 observateurs scientifiques
  • 600 heures de vol en effort d'observation
  • 90 000 km de transect parcourus
  • 559 000 km2 de surface couverte
  • Les observations :
  • 3 500 cétacés
  • 35 000 oiseaux
  • 500 tortues
  • 900 requins ou raies
  • 4 300 grands poissons
  • 2 500 bateaux
  • 28 000 macrodéchets

Quelques résultats :

  • Estimation de 25 000 grands dauphins en hiver sur les trois façades
  • Estimation de 45 000 marsouins en été
  • Estimation de 700 000 dauphins communs, bleus et blancs dans le Golfe de Gascogne en été
  • Estimation de 40 000 mouettes pygmées en Méditerranée en hiver

 

Informations supplémentaires : 

 

Articles de presse et vidéos : 

 

Téléchargement :